23 novembre 2014 ~ 4 Commentaires

Pourquoi la supposée collision évitée de l’avion Fed Ex est un abus d’interprétation

La théorie des chemtrails s’appuie souvent sur l’ignorance ou l’incompréhension de faits pour pouvoir être promue. La vidéo qui va suivre en est un exemple parlant. On peut y voir un avion qui soit-disant évite de près une collision avec deux autres avions venant en sens contraire. Cette potentielle collision est justifiée par le fait que les deux appareils n’auraient pas leur radar d’activé ce qui empêcherait l’avion d’où la vidéo est prise de les voir arriver, leur radar étant désactivé afin de pouvoir faire des épandages sans être vu.

Image de prévisualisation YouTube

Avant toute chose, abordons la question des distances verticales entre avions. L’administration fédérale de l’aviation indique que les distances de vols entre les avions peuvent être au minimum de 1 000 pieds verticalement. La vidéo parle d’une distance verticale inférieure à 2 000 pieds. Même si cette estimation est vraie, elle n’est en rien contradictoire avec les mesures de sécurité mises en place un peu partout dans le monde.

En plus de cette mesure, les avions sont équipés d’un système d’alerte pour éviter les collisions. Ce système prévient automatiquement le pilote si des dangers sont détectés.

La vidéo prétend que les avions avaient leur transpondeur éteint et qu’ils étaient donc « invisibles ». Tout avion est détectable par les radars au sol, même si leur transpondeur est éteint ils peuvent être détectés. En aviation, deux types de radar existent : le radar primaire qui permet de détecter n’importe quel objet dans le ciel, même sans équipement embarqué spécifique et le radar secondaire qui lui fonctionne avec un transpondeur. Ces avions pouvaient donc parfaitement être repérés et si un danger avait été suspecté, les pilotes en auraient été informés.

En outre, si cette pratique d’épandage sauvage par des avions fantômes était fréquente, on pourrait trouver de nombreux pilotes pour témoigner de l’absence de ces engins sur leurs propres appareils de vols, comme le système d’alerte pour éviter les collisions mentionné précédemment. Or, je n’ai encore vu aucun pilote faire de telles déclarations.

Alors pourquoi cette vidéo est utilisée par les partisans de la théorie des chemtrails ? Sans doute il s’agit d’un abus d’interprétation de la demande du pilote pour pouvoir changer d’altitude. Si une collision avait été possible, le pilote l’aurait certainement indiqué lorsqu’il contacte la tour de contrôle. En l’état, il ne fait qu’indiquer qu’il souhaite changer d’altitude, l’imagination fait le reste. On notera bien sûr les trainées de condensation des différents avions qui sont évidemment associées à de l’épandage de produits chimiques. Pourtant, la vidéo est tournée bien au-dessus des nuages, le pilote par de 34 000 pieds soit environ 10 000 mètres, une altitude parfaite pour la création de trainées de condensation persistantes.

4 Réponses à “Pourquoi la supposée collision évitée de l’avion Fed Ex est un abus d’interprétation”

  1. J’avoue que je ne comprends pas bien l’expression « appareils de vol » dans ce contexte, mais je ne suis pas spécialiste.

  2. C’est drôle comment la dernière image semble être un « contrail » puisqu’on voit que la trainée disparait rapidement, mais on retrouve quand même l’image dans une vidéo prouvant l’existence de « chemtrails »…

  3. I’m really enjoying the theme design of your site.


Laisser un commentaire

Gavottelapoulette |
Un collectif pour Breteil |
Sanspapiers87 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Depression Ultime
| Serrurierparisscr
| lamerdeenpetitscarres