17 novembre 2014 ~ 20 Commentaires

Chemtrails : La Guerre secrète, ou comment manipuler ses spectateurs

De temps à autre fleurit sur internet des vidéos plus ou moins longues se présentant comme révélatrices d’une vérité cachée. Chemtrails : La Guerre secrète est l’une de ces vidéos. Faisant pas moins d’une heure, ce documentaire se veut une présentation des preuves attestant de l’existence des chemtrails. Dans la droite lignée des films à caractère sensationnel (musique dramatique, montage rapide des images, effets visuels) mais avec un fond totalement grotesque à l’image du fameux Mystère des pyramides, ce film ne fait qu’accumuler les approximations et ne parviendra à convaincre que les personnes qui ne prennent pas le temps de vérifier les infos présentées.

Image de prévisualisation YouTube

Première partie

La première « preuve » du film est la référence faite à l’acte de préservation de l’environnement de 2001 aux Etats-Unis où on retrouve le terme Chemtrails. Cette proposition de loi a été faite par Denis Kucinich, représentant du 10e district de l’Ohio. Ce document, nommé Space preservation act et visible ici, avait pour but de garantir que l’espace aérien et spatial soit préservé de toute présence d’armes pouvant menacer ces lieux devant rester un bien commun de l’humanité. Mais ce projet de loi n’est qu’une proposition et n’est pas une preuve en soit. Tout au plus, ce document montre que son auteur a entendu parler des chemtrails mais le fait que cela vienne d’un homme politique ne donne pas plus de poids à ces quelques pages. En outre, si tout ce qui est mentionné dans ce document existe, je veux bien prendre connaissance des armes extraterrestres (extra-terrestrial weapons) mentionnées à la ligne 21 de la page 5. Pour bien comprendre en quoi ce document n’est pas une preuve, imaginez qu’un parlementaire français dépose un projet de loi afin d’interdire les chemtrails. Le fait que cette personne parle de chemtrails suffirait à prouver leur existence ? Bien sûr que non, cela est tout au plus un argument d’autorité. Davantage de détails sur le Space preservation act peuvent être trouvés ici, on n’y voit notamment que ce projet de loi a été co-écrit en association avec des supporteurs de l’existence d’extra-terrestres et du voyage dans le temps.

Vient ensuite un autre document datant cette fois-ci de 1966 : « Le programme national recommandé pour la modification du climat ». D’emblée, on peut supposer que si une référence claire aux chemtrails se trouvait dans ce document, nulle doute que le film en profiterait pour l’indiquer. Or, que trouve-t-on dans ce document ? De la géo ingénierie parfaitement basique à base de dissipation de brouillard (fog dissipation techniques, page 80) et d’ensemencement de brouillards (seeding clouds). Les États-Unis étant ce qu’ils sont, qui serait surpris d’apprendre qu’ils cherchent à contrôler la nature ? Comme nous l’avons vu ici, la géo ingénierie est une réalité qui n’est en rien cachée. En outre, si un tel programme avait aboutit à des résultats probants, pourquoi les USA ne modifient pas le temps lorsqu’ils sont victimes d’importantes vagues d’incendie ou de sécheresse ? Pourquoi n’ont-ils pas modifié le climat quand New-York était complétement paralysée par une vague de froid exceptionnelle ? Rien ne permet de penser que ces programmes ont eu des résultats probants. Encore une fois, si des références à des épandages massifs se trouvaient dans ce document, nulle doute que le film en parlerait. Puisqu’il passe sous silence de tels éléments, nous pouvons considérer que ce programme n’est aucunement une preuve de l’existence des chemtrails.

La rhétorique fallacieuse dans ce genre de documentaires est légion. Pour éviter d’allonger inutilement cet article, je ne vais pas m’attarder sur l’ensemble des raccourcis que l’on peut trouver dans cette vidéo. Je vais simplement en prendre un exemple à 3:50. Pour les auteurs du documentaire, le programme national recommandé pour la modification du climat est une preuve non seulement de l’existence des chemtrails mais en plus de l’implication de nombreux autres gouvernements. Un tel raccourci est bien audacieux.

En continuant avec une bonne couche de musique dramatico-épique, le film nous apprend que l’armée américaine a entrepris une étude en 1995 sur la maitrise du climat. S’en suit une énumération des buts recherchés : Création et dissipation du brouillard, précipitation volontaire, asséchement de certaines zones. Bref, là encore il s’agit de pure géo ingénierie, rien de bien nouveau. Une phrase sort pourtant du lot. « A l’examen des diagrammes et images, on en déduit que déjà en 1995, les opérations de contrôle du climat et du temps étaient déjà dans une phase de réalisation avancée ». On en déduit ? Comment est-ce qu’ils déduisent cela ? Quelles images permettent de déduire cela ? La logique derrière ce passage est la même que « il y a des traces blanches dans le ciel, il y a donc un complot, j’en veux pour preuve les traces qu’on voit dans le ciel ». Ce n’est rien d’autre qu’un ensemble de raccourcis doublé d’un raisonnement circulaire.

Il est en outre indiqué que le ciel semble être l’objet de modifications depuis au moins 1995. Deux minutes auparavant, ils évoquaient un rapport de 1966. Quelle date doit-on conserver ? Nous avons en outre vu ici que les trainées dans le ciel sont bien plus anciennes que les années 90. Ajoutons également que bon nombre de partisans de la théorie des chemtrails évoquent des trainées inexistantes il y a 10 ou 15 ans. L’ancienneté de ces trainées ne semble pas près d’être validée.

Rentre en jeu un premier interlocuteur qui indique que les trainées de condensation se forment dans des conditions où la température est à -40°C et où l’humidité est supérieure à 60%. Si ces informations sont vraies, il faut néanmoins désamorcer un premier biais de compréhension. Il est important de ne pas confondre humidité relative à l’eau et humidité relative à la glace. C’est cette dernière qu’il faut prendre en compte.

A 7:05, nous atteignons un sommet de mauvaise foi. Le réalisateur utilise des images d’un avion soit-disant en plein épandage. Cette vidéo est en réalité filmée par des pilotes dans un autre avion se situant derrière le premier et si le son de la vidéo avait été conservé, nous aurions pu entendre les pilotes faire des blagues sur le fait que « ça ressemble à un épandage » et qu’il « faudrait mettre cette vidéo sur Youtube ». Vous pouvez trouver plus d’indications et la vidéo originelle ici. Précisons que cette vidéo ayant pour but de manipuler les images se trouve sur le compte de TankerEnnemy, c’est-à-dire le réalisateur du présent documentaire.

Nous avons ensuite le droit à un cours de physique avec pour conclusion que des trainées ont peu de chance d’apparaitre dans les régions tropicales puisque l’air y est trop sec. J’ignore pourquoi ils précisent cela, d’autant plus que c’est faux puisqu’on retrouve des cirrus à une altitude de 10 à 16 km comme on peut le voir ici et ici.

Un autre intervenant apparait pour conclure sur le fait que les contrails ne se forment qu’à haute altitude, donc les trainées à basse et moyenne altitude sont forcément le résultat de produits chimiques.

On arrive ensuite dans le domaine du burlesque. Le narrateur affirme que les trainées persistantes sont toutes le résultat d’avions volant à basse altitude. Je cite : « Ceci est un fait démontré et irréfutable. » Démontré ? Mais où ça ? Le film ne donne pas le moindre exemple pour appuyer ses propos. Ainsi, n’importe qui peut faire un film sur un fait « démontré et irréfutable » sans avoir à se soucier d’apporter de telles preuves. Devant un tel niveau d’absurdité argumentative, c’est à se demander comment certaines personnes peuvent donner du crédit à de tels films.

On continue dans l’absurde avec l’affirmation indiquant que de toute façon les traces de condensation sont rares. La preuve ? De « vieilles et nobles » encyclopédies ne mentionnent pas ce phénomènes. En même temps, les encyclopédies de Diderot jusqu’à celle du XIXe siècle auront du mal à parler des trainées de condensation d’un véhicule qui n’existait pas à leur époque. Il semblerait que le film commence à n’avoir plus aucune envie de conserver un minimum de crédibilité et sombre dans le grotesque en mettant allégrement un siècle d’observations météorologiques à la poubelle. En outre, pourquoi avoir expliqué cinq minutes auparavant dans quelles conditions ces trainées se formes ? Conditions qui sont parfaitement communes une fois les 10 000 mères d’altitude dépassés.

Le film aborde alors la question des filaments aéroportés avec l’éternel « des analyses ont montré que » sans donner de source. Dans tous les cas, ces analyses ont montré que des composants retrouvés sur les filaments sont les mêmes que ce qu’on retrouve dans le carburant d’avion. En vérité, on pourrait sans doute faire la même corrélation avec l’essence des voitures, cela ne prouve rien du tout. Le film s’assoie allégrement sur la différence qu’il y a entre corrélation et causalité.

On nous explique alors que depuis les années 70, les avions utilisent des réacteurs où l’air ne rentre pas dans la chambre du combustion. De ce fait, cette air ne chauffe pas et ne produit pas de trainées. Cela est non seulement faux mais c’est l’inverse qui s’est produit. Les réacteurs turbofan produisent plus de trainées qu’auparavant comme cela est expliqué ici. En outre, que sont les trainées d’avion visibles dans les années 80 puisqu’à ce moment là les avions sont censés ne plus faire de trainées de condensation avec leurs nouveaux réacteurs mais que le programme de 1995 n’a pas encore vu le jour ?

Avec un argument ad hitlerum à peine voilé, on nous apprend qu’Adward Teller, l’un des créateurs de la bombe atomique a proposé il y a « quelques années » (quand ? et où ?) d’utiliser des avions pour disperser des particules métalliques afin de réduire le rayonnement solaire et ainsi limiter le réchauffement de la terre. D’autres scientifiques ont également proposé cette idée et plusieurs organismes en ont parlé, cela est donc forcément vrai. Là encore, il y a un amalgame entre épandage de produits chimiques sur toute la terre et géo ingénierie localisée.

Mais comme plus c’est gros mieux ça passe, le film réalise l’exploit de lier les chemtrails à l’arrêt du réchauffement climatique il y a 15 ans. Ainsi, le programme mis en place en 1995 (ou 1966, on ne sait plus trop) est parvenu à stopper une augmentation des températures en deux ans seulement.

S’ensuit un passage incompréhensible à propos de l’influence des chemtrails sur les ondes radars (?).

Un troisième intervenant arrive pour nous rabâcher qu’ils ont fait des analyses d’eau de pluie et qu’ils ont trouvé des produits anormaux. Non seulement aucune source n’est mentionnée mais le film ne prend même pas la peine de montrer une simple photo du rapport réalisé.

Le narrateur énumère alors les produits que nous sommes censés retrouver dans ces trainées : barium, aluminium, manganèse, thorium et césium radioactifs, cuivre, titane, gallium, silice, cobalt, plomb, nickel, fer, dibromoéthylène. Ajoutez à cela des champignons, virus et bactéries. Devant ce coup de massue, le spectateur devrait se poser une très simple question : où sont les symptômes de tels épandages ? Cela ferait 20 ans qu’on nous asperge de ces produits chimiques. C’est une véritable hécatombe qui aurait dû avoir lieu.

Ce que semble désormais faire le film, ce n’est plus seulement de mettre en avant des phénomènes difficilement compréhensibles et sujets à questionnement comme la différence entre trainées persistantes et non persistantes. Le film au contraire met en place une théorie invraisemblable en contradiction totale avec le réel. Il est en effet totalement délirant d’avancer l’idée que les trainées ne sont jamais de vraies trainées de condensation. Quid des trainées qui ne persistent que quelques secondes ?

Retour des filaments avec pour une fois une étude présente… l’étude du laboratoire Analytika dont nous avons parlé ici. Ce qui est incompréhensible ici, c’est qu’ils utilisent une étude qui montre que ces filaments sont éventuellement le résultat normal du trafic aérien et absolument rien n’est avancé en faveur d’un épandage volontaire de produits chimiques particuliers.

Une nouvelle étape est franchie dans le complot et la contradiction puisqu’il est dit que depuis quelques années (quand ?) des trainées plus courtes peuvent être vues, résultat de l’utilisation d’un produit chimique nouveau. Non seulement le rapport qu’ils viennent d’utiliser indique qu’il n’y a pas de produit chimique spécifique utilisé mais en plus pourquoi certains avions continueraient à utiliser une solution chimique qui laisse des traces persistantes quand ils pourraient utiliser des produits plus discrets ?

Le film devient peu à peu incompréhensible : « Les trainées persistantes sont à présent utilisées plus rarement ». Ils viennent de passer 20 minutes à illustrer leurs propos par des images de trainées persistantes tout en expliquant que le ciel a changé d’aspect et maintenant ils indiquent qu’elles sont rares ?

19:30 : les trainées persistantes sont formées à la même altitude que les cirrus. Oh, quel hasard, ne serait-ce pas parce que justement ils ont une composition à base de gouttelettes et de cristaux de glace en grande partie comparable à tel point que certaines trainées se transforment justement en cirrus. Devant de tels absurdités, j’en viens à me demander si ce film n’est pas un test psychologique pour étudier jusqu’à quel point un spectateur peut s’intégrer dans la passivité et la soumission à des propos stupides.

En vingt minutes, nous avons déjà accumulé un large ensemble de mensonges, contre-vérités et théories totalement abracadabrantesques sans quasiment jamais appuyer les propos avancés.

 

Seconde partie

D’entrée de jeu, cette seconde partie nous informe que le but des chemtrails est de changer l’atmosphère pour faciliter les communications radios. Le narrateur en veut pour preuve l’amélioration des communications réalisées par satellites et autres moyens de communication par ondes. Evidemment, ces communications sont devenues plus performantes grâce aux chemtrails et pas du tout car le nombre de satellites a explosé depuis 70 ans ou que ces technologies se sont largement améliorées.

Une nouvelle affirmation extraordinaire surgit soudain : quand il y a des nuages, les GPS et autres moyens de communications par satellites ne fonctionnent pas. N’essayons donc pas d’appeler votre famille quand il y des nuages, ça ne fonctionnera pas. Devant un tel niveau de bêtises, je me demande comment certains peuvent continuer à prendre au sérieux ce documentaire.

L’idée développée par le film est que les chemtrails ont pour but de faire diminuer l’humidité de l’atmosphère et donc réduire la formation de nuages. Comme nous le constatons tous, il est vrai que nous avons un ciel bleu beaucoup plus présent qu’auparavant… Evidemment, aucune mesure d’ensoleillement sur ces 20 dernières années n’est proposée par le film pour appuyer les propos tenus. Qui aurait la malhonnêteté intellectuelle d’affirmer qu’il y a désormais moins de nuages qu’auparavant ?

Et comme la nature est bien faite, les produits chimiques dispersés vont comme par hasard vers les nuages naturels à dissoudre. Ainsi, quand on fait des analyses de l’eau ou de filaments, ce sont des retombées des produits chimiques mais quand il s’agit d’agir sur les nuages, ces produits ne tombent plus mais vont au contraire monter vers les nuages.

Alors que dans la première partie il était suggéré que les chemtrails ont été proposés pour contrer le réchauffement de la terre, on nous indique désormais qu’ils ont en réalité un effet de serre en empêchant la chaleur de s’échapper vers l’espace. Dix minutes avant, ils indiquaient même que le réchauffement climatique étaient stabilisés depuis 20 ans grâce aux chemtrails, avec graphique à l’appui. Le film commence sérieusement à cumuler les contradictions.

Si vous ne l’aviez pas remarqué, la Terre est entrée en phase de haute sécheresse. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le film. Evidemment, là encore, absolument aucune donnée n’est avancée pour appuyer le propos.

Cette seconde partie se termine sur l’idée qu’en fait on ne sait pas trop à quoi sert les chemtrails alors qu’ils ont passé 7 minutes à indiquer que c’était pour améliorer les transmissions satellites. Je n’ai personnellement jamais entendu la moindre personne dire que nos satellites étaient défaillants et qu’il fallait améliorer leur efficacité. Je ne sais simplement pas d’où sort cette affirmation. Dans tous les cas, peut-être que ces chemtrails sont en fait utilisés pour la manipulation mentale de la population mentale. Evidemment, pas le moindre début d’explication n’est avancé pour permettre de comprendre comment ces manipulations peuvent avoir lieu.

Notons que cette seconde partie était intitulée « Les Auteurs et les intérêts en jeu ». Non seulement nous n’avons absolument pas vu qui étaient les auteurs de ces supposés épandages (on évoque rapidement les militaires) mais on ne sait pas non plus quels intérêts précis sont en jeu. Admettons que ce soit pour améliorer les liaisons satellitaires, à quoi cela servirait ?

 

Troisième partie.

Les objectifs vont finalement être abordés dans cette partie, et on commence fort. Le but des chemtrails est donc d’améliorer les moyens de communication. Voilà. Les 15 premières minutes du document nous parlent de modification du climat en s’appuyant sur des documents qui évoquent l’agriculture, les catastrophes naturelles et les contraintes de certains temps mais oublions tout ça et prenons en compte un nouvel objectif, le contrôle du climat.

Le film combine finalement amélioration des communications et contrôle du climat pour dominer des ennemis potentiels lors d’une guerre. Il est alors fait mention de l’agent orange qui n’a absolument rien à voir avec la géo ingénierie. L’agent orange était répandu par avions à des altitudes si basses que cette pratique est incomparable avec les avions de ligne que l’on voit dans le ciel. Ces avions étaient en effet à quelques centaines de mètres d’altitude pour la simple raison qu’avec une altitude plus élevée, ils ne pouvaient pas maîtriser la dispersion du produit en fonction du vent. En outre, l’agent orange est un herbicide qui était utilisé pour détruire des plantations ennemis ou pour détruire les forêts où se cachaient les rebelles. Je ne sais pas d’où sort cette histoire d’agent orange utilisée pour inonder les pistes (?) des vietcongs. Ca n’a simplement rien à voir et le film n’apporte pas le moindre document pour appuyer cette idée extravagante.

Dans le même registre, je ne comprends pas ce qu’est cette histoire de pluie radioactive lors de la catastrophe de Tchernobyl. Lors de l’incendie qu’il y a eu à la centrale, il y a dans un premier temps eu intervention des pompiers mais l’utilisation d’eau pour éteindre un tel incendie s’est révélé inutile. Du sable et du plomb ont alors été largués depuis des hélicoptères pour mettre fin à l’incendie. Et pour la millième fois, aucune source ou preuve n’est fournie pour appuyer cette affirmation gratuite. Si quelqu’un a des infos sur ces deux points précis, je suis preneur.

En parlant d’affirmation gratuite, en voilà une autre : en une décennie (laquelle?) la terre est devenue un ensemble chaotique de phénomènes artificiels. Là encore, on nous met des illustrations sorties d’on ne sait où et sans proposer la moindre explication. Où sont les données ? Où est la rigueur de la démonstration ?

Evidemment, on passe par la case « c’était mieux avant » avec l’affirmation suivante : « Aujourd’hui, des états comme la Chine et la Thaïlande disposent d’organismes consacrés à la modification météorologique. » Sauf que ces organismes, au moins pour la Thaïlande, existent depuis plusieurs décennies et concernent l’ensemencement de nuages pour éviter les pluies diluviennes en faisant pleuvoir en amont avant les périodes à risque, contrairement à ce que dit le documentaire. Là encore on retrouve la confusion perpétuelle entre géoingénierie localisée et chemtrails.

S’ensuit une référence prévisible aux lobbys et multinationales mais sans jamais apporter le moindre nom, source ou chiffre. S’ajoute à cela une référence au néolibéralisme pour avoir un discours bien dans l’air du temps.

Ainsi, pour l’agroalimentaire, il s’agit de vendre des OGM adaptés aux zones sèches « contaminées par l’aluminium ». Ils font ici sans doute référence à ceci qui est en réalité une initiative du gouvernement brésilien pour pouvoir cultiver sur des terres qui sont depuis toujours peu propices à l’exploitation agricole.

La géo ingénierie est, selon le film, source de profits astronomiques. Pas le moindre début de chiffre est avancé.

Alors qu’on voyait dans la première partie que la géo ingénierie avait permis de stabiliser le réchauffement de la planète, nous voyons maintenant qu’il s’agit en réalité de l’inverse puisque la fonte des glaces, conséquence des épandages, permet d’accéder à des gisements de pétrole. On a vraiment l’impression que le film a été réalisé minute après minute sans écriture préalable tant il se contredit fondamentalement.

Autre contradiction, à 32:00, les chemtrails serraient utilisés pour brouiller les radars ennemis. Dix minutes auparavant, on nous expliquait que ça permettait d’améliorer l’utilisation des radars. Et comment ces épandages peuvent par magie brouiller le radar ennemi mais pas celui des épandeurs ? Ils utilisent des produits chimiques intelligents et sélectifs ? On marche sur la tête. Le film nous explique à ce moment qu’en réalité la géo ingénierie a tout un tas de buts. Affirmation bien pratique puisque s’il y a une anomalie inexpliquée, c’est forcément à cause de la géoingierie.

Cette troisième partie se nomme « Objectifs », pourtant, il reste difficile de comprendre précisément le but des chemtrails tant le film nous embrouille dans tous les sens et finit par conclure que la géo ingénierie peut finalement servir à tout et n’importe quoi.

 

Quatrième partie

Cette nouvelle partie commence elle aussi très fort puisqu’on apprend que l’air, l’eau, les plantes, tout est contaminé. Il manque seulement une chose : les études qui permettent d’avancer de tels propos. Où sont les études ? On veut les voir !

Et ce que tout spectateur demandait (non?) arrive enfin ! Des résultats d’analyses sont montrés. Malheureusement, la satisfaction est de courte durée quand on constate que ces analyses ne sont que partiellement exposées, souvent avec une seule moitié de page visible.

Procédons dans l’ordre. La première analyse apparaît à 33:50 avec une analyse d’eau faite au printemps 2014. Le taux d’aluminium est de 0.044 g/m3. Cette unité de mesure est assez inhabituelle mais il est indiqué en bas du document qu’il s’agit de la même chose que mg/L. Ainsi nous avons 0,044 mg/l d’aluminium. Quelle est la dose d’aluminium recommandée par l’organisation mondiale de la santé ? 0.2 mg/L, comme on peut le constater ici. Passons au baryum. 0.0058 mg/L pour l’analyse alors que l’OMS indique que le taux acceptable pour de l’eau potable est de 0.7 mg/L Pour ce qui est du strontium, qui est naturellement présent dans l’environnement, il faudrait être en présence, en étant enfant, de plusieurs milliers de ppm, chose absolument pas rencontré ici. En somme, le film réalise l’exploit de présenter comme « preuve » une analyse parfaitement normale.

Le second rapport est visible à 33:59. C’est une prise de sang d’un espagnol qui date de novembre 2013. Le taux d’aluminium est calculé en nmol/L. 27 000nmol/L est égal à 1 mcg/L. De nos jours, on s’accorde à dire que la dose normale d’aluminium que nous avons dans le sang en une journée est de 1.1 umol/L. Si on convertit les 1 850 nmol en umol, nous obtenons 1.8 umol/L. Le taux d’aluminium dans le sang représente un problème quand on commence à dépasser les 3 umol/L, ce qui n’est pas du tout le cas. Ce résultat très légèrement plus élevé qu’un taux moyen pourrait s’expliquer simplement par une légère insuffisance rénale. Qu’est-ce qui permet de relier ce taux d’aluminium aux chemtrails ? L’aluminium se trouve partout autour de nous au quotidien et les sources de contamination sont extrêmement variées. Pourquoi directement blâmer les chemtrails ? Et finalement, si les épandages aériens contiennent bien de l’aluminium, ce n’est pas une analyse de sang isolée qu’il serait possible de présenter mais bien des centaines de milliers. Des milliers d’analyses de sang sont faites tous les jours. Comment expliquer qu’on ne croule pas sous les résultats alarmants ? Quand aux chiffres du bas sur le rapport, ils indiquent le taux de baryum. Le corps humain a des taux de baryum qui peuvent aller de 0.08 à 0.4 mg/L. Son taux est de 10 ug/L, ce qui donne une fois convertit en mg/l : 0.01 mg/L, soit un taux encore plus faible que ce qu’on peut trouver habituellement.

Le troisième résultat d’analyse apparaît à 34:00. On n’y voit un taux d’aluminium de 13 ug/L. Comme on l’a vu tout de suite, 13 ug/L (qui est égal à 13 mcg/L) est un taux qui n’a rien d’anormal. En France on considère que ce taux est en moyenne de dix et qu’on peut même aller jusqu’à 30 ug/L sans constater de problèmes particuliers. Le baryum est quant à lui de 0.013, soit là encore un taux parfaitement normal. Le calcium est également indiqué comme étant à un taux anormal, chose incompréhensible puisque la théorie des chemtrails n’en parle jamais. Désormais si vous n’avez pas assez ou si vous avez trop de calcium car vous ne consommez pas assez de produits laitiers, c’est la faute des chemtrails.

Que retenir de ces rapports ? Hé bien rien puisque soit ce qu’ils ont analysé est à un taux parfaitement normal, soit c’est même au contraire en dessous des taux qu’on retrouve généralement dans le sang.

Le film ne nous épargne rien puisque désormais si les sols ont un pH trop haut ou que les abeilles meurent, c’est la faute des chemtrails. Là encore, toujours aucun document pour prouver ce qu’ils avancent et la seule preuve avancée, c’est d’illustrer avec un arbre asséché visiblement filmé en plein été. On a bien compris, les chemtrails sont responsables de tous les maux du monde mais encore une fois, où sont les preuves ? Sur quoi s’appuient-ils pour affirmer ce qu’ils disent ?

Le spectateur apprend désormais qu’on pratique l’ensemencement de nuages pour faire pleuvoir. Ce n’est déjà pas nouveau puisque c’est largement documenté sur internet mais en plus le film se contredit une nouvelle fois puisqu’il disait 20 minutes avant que les manipulations du climat avaient fait chuter le nombre de nuages présents. Faudrait se mettre d’accord, soit ils réduisent le nombre de nuages, soit ils les utilisent, mais pas les deux en même temps.

Sur cette question d’ensemencement de nuages, il est évoqué des brevets prouvant des pratiques louches. S’ils connaissent ces brevets, pourquoi ne pas les afficher à l’écran ?

A 37:45, nouvelle manipulation et mensonge du film. Nous y voyons une photo, soit disant celle de Marc Burda. Non seulement je n’ai absolument rien trouvé concernant Marc Burda sur internet mais en plus cette photo est celle de Mark Purdey. La photo vient de cette page. A ce niveau là, je m’interroge. Soit les traducteurs sont particulièrement mauvais, soit le nom de la personne a été volontairement modifié pour ne pas qu’on puisse vérifier ses travaux. Car justement, j’ai été voir ce qu’il a fait. Il parle du taux de baryum dans le sol en indiquant que cela vient des forages marins et évoque le cas de l’Ecosse. Il parle également de forage et transport sortant de mines. Il évoque en outre de manière imprécise d’une dispersion d’aérosol à base de baryum sur une zone de test en Ecosse afin d’améliorer les ondes radar et radio. Voilà sans doute d’où vient l’idée délirante du film. Or, ce passage est sourcé par un article de 1999 visible ici mais qui reste à son tour extrêmement vague et n’évoque pas explicitement d’épandages aériens. En outre, Purdey ne parle en aucun cas d’un épandage massif et généralisé mais bien d’une zone de test. Le taux de baryum a d’ailleurs était multiplié par 10 sur cette zone. Avons-nous des analyses parlant d’une telle augmentation du taux de baryum ? Absolument pas. Ajoutons tout de même que l’augmentation du baryum n’est pas attribuée sans réserve à ces tests et que Purdey ne fait qu’une supposition. Cette augmentation peut venir des mines citées précédemment. En somme, on reste bien éloigné du ton catégorique du film.

À 38:50 nous pouvons voir un nouveau brevet censé prouver l’épandage d’un produit appelé welsbach composé d’aluminium, strontium etc. On peut retrouver le brevet ici. Ce qui saute aux yeux déjà, c’est qu’il est indiqué qu’un tel gaz serait relativement transparent à la lumière du soleil (uch gases are relatively transparent to sunshine). Les chemtrails sont connus pour justement être visibles et recouvrir le ciel. Là encore, il faudrait s’accorder. Soit ce qui est répandu est visible donc ça n’a rien à voir avec le welsbach, soit c’est invisible mais alors que sont les traces blanches dans le ciel ? Autre incohérence, il s’agit d’un brevet dans le cadre du réchauffement climatique. Quel rapport avec les ondes radios/radar ? Troisième incohérence, il est indiqué que cet épandage devrait se faire entre 7 et 13 kilomètres d’altitude. Le film a pourtant indiqué précédemment que les épandages se faisaient à basse altitude. En outre, comme nous l’avons déjà vu, les brevets ne sont pas des preuves et rien n’indique que celui-ci ait été mis en place.

On continue dans les affirmations gratuites. Les sols sont pollués à l’aluminium, baryum et strontium mais où sont les études ?

Le délire se poursuit avec l’entrée en scène de la couche d’ozone. Désormais les épandages servent à reboucher les trous de la couche d’ozone. Le réalisateur du film doit apparemment ignorer que la couche d’ozone se trouve entre 20 et 50 kilomètres d’altitude, précisément là où les avions ne vont pas. Par quel miracle les particules lâchées à 10 km pourraient monter jusqu’à 20 km d’altitude puis redescendre empoisonner le sol ? Rappelons là encore que le film indiquait précédemment que les épandages avaient lieu en basse altitude, donc plutôt vers les 7 km voire moins.

 

Cinquième partie

Une fois n’est pas coutume, cette cinquième partie débute avec un mensonge. Où a-t-il vu que le nombre de victimes de la maladie d’Alzheimer a plus que doublé en dix ans ? Le site de l’OMS prévoit que cette multiplication par deux aura lieu tous les vingt ans et non dix ans : « Le nombre total de personnes atteintes de démence devrait presque doubler tous les 20 ans » Cette augmentation est dû à la pauvreté des pays du Sud et non aux soit-disant chemtrails. Quant à la jeunesse supposée des malades, où est l’étude ?

Il en va de même pour l’étude analysant la cabine de pilotage de l’avion.

Il est alors ironiquement fait mention de Rosalind Peterson qui soit disant dénonce les chemtrails. Or, dans cette vidéo, à partir de 2:04, elle indique qu’elle n’a absolument aucune preuve que les avions épandent des produits hormis les émissions normales de carburant (I have no proof whatsoever that the jets are releasing anything but jet fuel emissions). Le film est tellement à court d’arguments qu’il doit s’en remettre à des figures d’autorité qui ne soutiennent même pas leur théorie.

Les brouillards matinaux sont maintenant des produits chimiques… Une telle affirmation est tellement délirante qu’elle en est audacieuse. Cela voudrait dire que ces brouillards sont hautement toxiques. On se demande d’ailleurs comment est-ce possible qu’ils soient indolores et qu’ils se dissipent comme par hasard en même temps que les brouillards causés par l’humidité. Selon eux, ces brouillards seraient les retombées du dioxyde de soufre répandu par les avions. Sauf que les dioxyde de soufre a une odeur âcre et irritante. S’il s’agissait vraiment de soufre, il serait impossible de le confondre avec un brouillard naturel. Il est en outre très toxique et si l’on se retrouvait dans un nuage de dioxyde de soufre, il n’est pas certain qu’on en sortirait indemne. En somme, le film se moque ouvertement de nous.

Les maladies dégénératives ont connu une « flambée » ces dernières années. Il aurait été parfaitement simple de donner des statistiques ou une simple courbe. Evidemment le film ne le fait pas car de telles données n’existent pas.

Le film tombe ouvertement dans la bouffonnerie lorsqu’un intervenant explique que des cultures sous serre poussent mieux que des cultures à l’air libre. Oui, effectivement, c’est d’ailleurs pour ça qu’on a inventé les serres. La chaleur plus haute dans les serres font pousser les cultures plus facilement voire plus rapidement. Rien à voir avec la qualité de l’air.

Un peu plus loin dans le WTF, le film se met à faire un gloubiboulga en parlant de champs électromagnétiques de je sais pas quoi qui auraient des effets sur notre santé. Rapport avec les chemtrails ? Preuves ? Il s’agit clairement de la stratégie de la peur. Notre monde est malsain et les chemtrails sont une menace parmi d’autres.

Le film a même le culot de dire qu’une simple prise de sang permet de prouver tout ce qu’il avance. Alors pourquoi ne pas en proposer si c’est si simple ?

Heureusement que le film est là car il nous permet d’apprendre qu’on a des nanoparticules dans le corps. En plus c’est confirmé par des appareils de mesure adaptés. Ah, en fait non, car ils ne proposent aucune analyse appuyant son propos.

Sixième partie

La sixième partie met directement les pieds dans le plat. Les médias ne parlent pas de géo ingénierie. On a vu ici qu’il est totalement faux de dire ça.

Le réchauffement climatique est un mensonge éhonté pour permettre l’épandage aérien. Le film revient d’ailleurs à la date de 1966 alors qu’elle s’était auparavant plutôt basé sur celle de 1995.

Une nouvelle manipulation d’image nous est imposée en s’appuyant sur le film The Railway Children. Un passage de ce film datant de 1970 a été réutilisé en 2005 dans une publicité. Le film prétend qu’un chemtrail a été ajouté dans un but assez flou. Sans doute un lavage de cerveau, même si on peut se demander ce que Virgin a à gagner en faisant ça. Peu importe, voici les images :

railway 1

railway 2

La première vient du film d’origine, la seconde de la publicité. Vous pouvez trouver le comparatif des deux séquences dans cette vidéo. Ce qu’on y découvre, c’est que ce n’est pas le chemtrail qui a été ajouté mais les acteurs. Une nouvelle prise de vue a été réalisée puis les acteurs ont été incrustés dessus. J’en veux pour preuve l’arbre à droite qui n’était pas présent dans le film d’origine. Le narrateur nous indique que de vieux films ont été remasterisés pour y ajouter des chemtrails. C’est là encore totalement mensonger puisqu’il ne s’agit pas d’une remasterisation du film mais d’une publicité. En outre, s’ils veulent parler des traînées persistantes au cinéma, que dire de ces images non retouchée de la série Twilight Zone où on n’y voit des traînées persistantes alors que l’épisode date de 1959 ?

Chemtrails : La Guerre secrète, ou comment manipuler ses spectateurs dans Analyses et rapports twilightzone1

twilightzone2 dans Images et vidéos

twilightzone3

twilightzone3-detail-20120420-094956

Que dire de cette publicité des années 50 ? Mince alors, le lavage de cerveau a débuté bien avant que le projet des chemtrails n’ait commencé.

Image de prévisualisation YouTube

Des scientifiques avoueraient l’existence des chemtrails ? Oui, tout comme certains scientifiques remettent en cause le changement climatique. Pourtant, dans les deux cas, un consensus existe et pour ce qui est des chemtrails, il n’est pas en faveur de l’existence de cette théorie. Dire que des scientifiques avouent leur existence (sans preuve évidemment) est un simple argument d’autorité.

L’intervenant indique qu’il a des preuves, notamment des photos ou vidéos. Chouette, on va les voir ! Hé bien non. Il utilise en outre l’argument de traînées qui passent au-dessus des nuages. Heu… oui, mais en quoi est-ce anormal ? L’irrégularité des chemtrails n’est pas non plus anormale, on observe la même chose dans les cirrus naturels.

Encore une fois, non, les médias n’ignorent pas la géo ingénierie. Désolé si on ne retrouve pas un sujet qui y soit dédié tous les soirs au 20h.

 

Septième partie

L’avant dernière partie commence en s’en prenant aux « debunker ». Ces personnes seraient « formées » et entraînées pour désinformer. En somme, le film indique que si vous remettez en cause ce qu’ils disent, vous êtes un membre du complot. Bien pratique pour ne pas avoir à discuter des « preuves » qu’on avance.

Je n’ai jamais vu parmi les debunker d’abus d’autorité. Tout au plus des personnes qui indiquaient être pilote amateur. À l’inverse, l’argument d’autorité est fréquent chez les débunkers, comme on a pu le voir ici.

S’ensuit tout un blabla infondé rempli d’affirmations gratuites sans la moindre once de preuves.

 

Huitième partie

Le film touche à sa fin et adopte donc le ton de l’indignation et de la révolte, rien de bien original. On notera malgré tout un chiffre. La géo ingénierie coûterait à l’Italie 20 millions d’euros par jour ! On aimerait bien savoir comment ils ont obtenu ce chiffre.

Un intervenant indique que sur les photos d’il y a 20 ou 30 ans, on ne voyait pas de traînées, affirmation largement fausse comme on l’a vu ici.

Le film s’en remet à une déclaration de Dane Wigington comme quoi les avions ne produisent en fait habituellement aucune traînée. Encore une affirmation gratuite alors même que le film n’indique même pas qui est cette personne.

Le film se termine sur une liste de professionnels qui se lèvent contre cette conspiration, utilisant donc à foison l’argument d’autorité qu’il dénonçait quelques minutes avant.

Le film s’achève sur des images de Woodstock (?). Les traducteurs devaient en avoir marre car ils n’ont pas traduit ce passage final.

 

Conclusion

Que retenir de ce film ? Ils utilisent des explications invraisemblables qui vont à l’encontre de plus d’un siècle de sciences. Ils revendiquent de nombreuses analyses et expertises mais n’en montre que trois qui sont toutes parfaitement normales sans aucune anomalie. Ils jouent avec l’argument d’autorité alors même qu’ils le dénoncent. Ils manipulent images, rapports et témoignages. Ils nient tous les debunkages précédents qui ont pu être faits. Ils sortent des chiffres sans les sourcer. Ils essayent de rassembler tellement d’éléments qu’ils n’expliquent même pas comment ils s’articulent les uns par rapport aux autres et parviennent à se contredire allégrement. Au final, nous ne savons pas qui est derrière tout ça, comment ils s’y prennent ni dans quel but précis. Ils restent tellement vagues (les gouvernements, les multinationales) et donnent tellement de buts éventuels à un tel plan qu’on termine le film sans pouvoir savoir à quoi tout cela sert. Bref, ce film est une plaie et c’est incompréhensible qu’il puisse trouver un public.

 

20 Réponses à “Chemtrails : La Guerre secrète, ou comment manipuler ses spectateurs”

  1. Comme d’habitude, raccourcis, imprécisions, affirmation sans preuves, manipulations, mensonges, vidéos truquées, photos truquées, etc… Cette théorie ne tient tellement pas la route une seule seconde et ne trouve aucun appui sérieux qu’ils n’ont pas d’autre choix qu’en passer par ce genre de propagande, quitte à passer pour des guignols devant ceux qui prennent le temps d’analyser correctement tout ça et faire des recherches sérieuses… Ils savent qu’ils trouveront de toute manière leur public chez les déjà convaincus qui sont prêts à croire tout et n’importe quoi, tout sauf évidemment les faits scientifiques ou les démonstrations simples et logiques qui ne vont pas dans le sens de leur croyance…

    Je me suis moi aussi demandé si ce genre de théories ne sert pas de support à des tests psychologiques afin de jauger à quel point certaines personnes peuvent être crédules devant une information… Mais ça ressemble trop là aussi a un complot, donc je préfère en rire gentiment. ;)

    Bonne soirée.

  2. « On continue dans l’absurde avec l’affirmation indiquant que de toute façon les traces de condensation sont rares. La preuve ? De « vieilles et nobles » encyclopédies ne mentionnent pas ce phénomènes. »
    Ces livres-ci sont-ils assez « vieux et nobles » ? ;)
    https://www.metabunk.org/threads/debunking-contrails-dont-persist-with-a-study-of-60-years-of-books-on-clouds.3201/

  3. Extrait de cet article :

     » Une nouvelle manipulation d’image nous est imposée en s’appuyant sur le film The Railway Children. Un passage de ce film datant de 1970 a été réutilisé en 2005 dans une publicité. Le film prétend qu’un chemtrail a été ajouté dans un but assez flou. Sans doute un lavage de cerveau, MEME SI ON PEUT SE DEMANDER CE QUE VIRGIN A A GAGNER EN FAISANT CA. PEU IMPORTE (!), VOICI LES IMAGES :  »

    Peu importe ??? Non, posez vous la question, et si vous êtes aussi précis et méticuleux que vous le prétendez, apportez une réponse crédible et cohérente… Je crains que vous y renonciez rapidement, sans même revenir sur ce « léger détail ».

    Vous êtes sans doute de ceux qui ne voient pas trop le problème quand la rapport de la commission sur les attentats du 11 septembre 2011 déclare que la question du financement de cette attaque n’a au final que peu d’importance et se paie le luxe par là même d’occulter cette question ô combien majeure…

    J’ai trouvé ce passage très révélateur mais tout au long de l’article l’auteur est contraint de reconnaitre implicitement que quelque chose ne tourne pas rond au dessus de nos têtes dès qu’il n’a pas d’argument fallacieux à exposer.

    L’auteur semble être également bien informé dans divers domaines :

     » Désormais si vous n’avez pas assez ou si vous avez trop de calcium car vous ne consommez pas assez de produits laitiers, c’est la faute des chemtrails.  »

    Vous faites également confiance à notre ministère de la santé ? Lui qui cautionne une préconisation comme apport journalier recommandé (AJR) de 900mg de calcium par jour (!) alors que l’OMS préconise seulement 500mg par jour ? Est-ce une théorie du complot que de dire qu’il y a beaucoup de vaches laitères en France et qu’il faut faciliter l’écoulement de la production nationale par des AJR fantaisistes?

    Et vous trouvez que nous sommes tous en bonne santé ces 20 dernières années ? Si les Chemtrails existaient ce serait une véritable hécatombe ? Je ne sais pas si vous êtes dans le déni, si vous vivez sur une île préservée des cancers, alhzeimer et autres allergies ou si vous faites de la désinformation volontaire, mais les personnes qui vous lisent ont les pieds sur terre et nous avons tous un proche confronté à l’un de ces problèmes de santé. Donc dire que tout va pour le mieux est à mes yeux soit malhonnête soit naïf.

    Je me dois en revanche de saluer votre franchise lorsque vous reconnaissez que vous n’avez rien compris à la partie du film concernant les ondes électro-magnétiques. Pour notre part, nous avons bien compris le travail explicatif de M.Marciano. La moindre des choses est d’essayer de comprendre le sujet avant de publier un article, c’est la base non ?

    Il va vraiment falloir se réveiller si vous êtes de bonne foi (ce dont je doute), nous ne sommes pas au pays des bisounours. Si quand on vous cite les multi-nationales, les gouvernements et l’armée, vous trouvez ça imprécis, je ne peux rien pour vous je crois à un niveau de conscience si peu élevé sur les réalités de notre monde…

    Lorsqu’on publie un tel torchon, si l’on y crois soi-même, la moindre des choses est de le signer et si l’on est ouvert au débat de laisser un contact valide.

    Merci à Ciel Voilé pour cette superbe traduction et bon courage à toutes les associations pour continuer la guerre de l’information, votre travail est bien plus profond que les articles de propagande tel que celui-ci !

    Ue bonne fois pour toute s’il n’y a rien à voir du côté des Chemtrails, qu’il s’agit d’une théorie du complot…et bien allons-y! Organisons un grand débat public ou les scientifiques s’adonneraient à une joute argumentée à la vue de tous, de sorte que chacun puisse se forger sa propre opinion. Ceux qui appuient la thèse d’un côté et ceux qui la réfutent de l’autre.

    Pourquoi pensez-vous que le sujet est partout sur internet et jamais abordé à la télévision française? Franchement, il serait si simple de régler la question bonne une fois pour toute ! A méditer…

    • « Non, posez vous la question, et si vous êtes aussi précis et méticuleux que vous le prétendez, apportez une réponse crédible et cohérente… Je crains que vous y renonciez rapidement, sans même revenir sur ce « léger détail ». »

      Pour moi, Virgin n’aurait rien à gagner à participer activement à la propagande des chemtrails. D’ailleurs, s’ils font partie de cette conspiration, ce n’est pas avec un seul trait dans une seule pub qu’ils vont faire avancer ça. Virgin a une compagnie aérienne, pourquoi ne pas mettre des chemtrails dans les pubs pour leurs avions ? Ils ont fait une prise de vue, il y avait une traînée de condensation à ce moment, je ne vais pas aller chercher plus loin. S’ils devaient faire de la propagande pour les chemtrails, ils pourraient largement le faire au travers des différents spots publicitaires qu’ils ont.

      « Vous êtes sans doute de ceux qui ne voient pas trop le problème quand la rapport de la commission sur les attentats du 11 septembre 2011 déclare que la question du financement de cette attaque n’a au final que peu d’importance et se paie le luxe par là même d’occulter cette question ô combien majeure… »

      Je ne crois pas en la théorie du complot concernant le 11 septembre mais je reconnais que ce point est effectivement problématique.

      Pour ce qui concerne le lait, je ne m’en remets à aucune autorité. Ce que je dis c’est qu’il est abusif de considérer que les chemtrails seraient responsables d’un taux anormal de calcium dans le sang. Prétendre qu’il y a des épandages de produits chimiques est une chose, utiliser les chemtrails comme bouc émissaire pour tout et n’importe quoi en est une autre. N’importe qui peut avoir une carence ou un surplus d’éléments dans le sang, il est bien plus probable que ça vienne de l’alimentation de la personne que d’un quelconque épandage aérien.

      Oui je trouve que nous sommes en bonnes santés, aussi bien aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Est-ce que vous avez quelques données permettant de dire qu’il y a plus de malades aujourd’hui qu’auparavant ? Un membre de ma famille est décédé il y a un an d’un cancer, est-ce que je dois attribuer ça aux chemtrails ou à son âge avancé ? Nous avons tous des problèmes de santé à un moment de notre vie et sur les dizaines ou centaines de personnes que l’on connaît, il est évident qu’on a connaissance de plusieurs personnes malades. Est-ce pourtant une preuve des chemtrails ? Non, ça a toujours été ainsi.

      Pour ce qui est des ondes électro-magnétiques, le film n’a simplement pas de sens et se contredit. D’un côté il déclare que les particules pulvérisées permettent l’amélioration des transmissions radios (à quoi servirait cette amélioration ?) et de l’autre côté ces épandages serviraient à brouiller les ondes des radars ennemis. Il n’y a simplement pas de cohérence. D’ailleurs pour le film, les chemtrails sont à la fois utilisés pour ces ondes, pour le contrôle du climat, pour tester des armes chimiques. Ca fait un peu beaucoup non ?

      Oui je trouve que les responsables sont cités de manière imprécise. La précision serait de citer des gouvernements précis, des hommes politiques précis, des entreprises en particulier, plutôt que d’annoncer « c’est les groupes industriels ». Quand Snowden a dévoilé la surveillance par la NSA, il a été précis dans ses déclarations, il a donné des noms d’entreprises sous traitantes. Ici il n’y a rien.

      Je suis parfaitement ouvert à la discussion, c’est pourquoi les commentaires sont ouverts et que je vous réponds.

      La mauvaise foi n’est pas de mon côté. Ce n’est pas moi qui propose des études et analyses de l’eau ou de sang qui vont à l’encontre de ce que je dis, ce n’est pas moi qui me sert de documents qui ne sont pas ce que j’annonce.

      Vous attaquez cet article en vous appuyant sur trois passages et en niant tout le reste. Répondez aux questions que je pose dans l’article et on verra alors où est la rigueur.

      La télévision n’a pas à aborder n’importe quelle théorie bancale trainant sur internet. La télévision ne parle pas des satanistes, des raêliens, de tel ou tel secte, de ceux qui croient aux extra-terrestres etc. Quand il y aura des preuves tangibles, on pourra en discuter à la télé, en attendant il n’y a rien.

      Bonne journée.

    • « mais les personnes qui vous lisent ont les pieds sur terre  »

      Effectivement. Avoir les pieds sur terre aide énormément a ne pas croire a toutes les bêtises qui traînent sur Internet en les prenant pour des réalités… Comme par exemple cette énorme ineptie qu’est cette fumeuse théorie des chemtrails… D’ailleurs on ne devrait même pas appeler ça une théorie tellement ça ne tient pas une seule seconde la route, juste une légende urbaine au mieux.

      ;)

      Bonne soirée.

    • « Organisons un grand débat public ou les scientifiques s’adonneraient à une joute argumentée à la vue de tous, de sorte que chacun puisse se forger sa propre opinion. Ceux qui appuient la thèse d’un côté et ceux qui la réfutent de l’autre. »
      J’ose espérer que vous ne parlez pas d’un débat oral en direct. Ce genre de format est nul pour trancher les controverses scientifiques.
      Un côté peut dire une ânerie en 10 secondes ; l’autre côté, surtout si il n’avait pas rencontré cet argument avant, prendra 10 minutes/heures. Qui plus est, il est difficile de faire des citations correctes permettant de retrouver le contexte d’une affirmation.
      L’écrit est un bien meilleur support.

  4. Que les chemtrails existes, je n’en sais rien, et cela reste a prouvé.

    Mais le fait que toi, citoyen lambda, cela te touche autant cette histoire, au point que tu en face un site et face des articles de 10 km juste pour prouvé que cela n’existe pas, cela est aussi bizarre que ceux que tu traite de complotiste. LOL

    • Quand je vois des personnes de ma propre famille partager ce genre de stupidités, ça me fou un peu les boules. Et quand je vois l’ampleur que ce truc prend sur internet, je trouve ça particulièrement inquiétant.
      Faire un blog sur ce sujet qui apporte un éclairage tout à fait opposé aux blogs conspirationnistes me semble important. C’est une manière de lutter contre l’obscurantisme et la pensée simplette qui perdure dans notre société. Quand on fait des recherches sur internet à propos des chemtrails, 85% des sites qu’on rencontre sont en faveur de l’existence de cette théorie. J’essaye simplement avec mes moyens de proposer une vision plus raisonnée de ce qu’on trouve pour le moment sur le net.

      Si vous ne comprenez pas ce que j’essaye d’expliquer, je vous invite à regarder cette conférence :
      https://www.youtube.com/watch?v=qoO0SXn9ekk

  5. Ceux qui ont plus de trente ans, n’ont qu’a lever les yeux au ciel. Ils comprendront que ce n’est plus que de la vapeur d’eau, mais autre chose.

  6. Bien sur que la géo ingénierie existe, quelqu’un peut le nier ?
    Les chemtrails ne sont qu’une composante d’un ensemble d’actions réelles et concrètes menées pour « modifier » le climat.
    Mais bien sur c’est « complotiste », alors c’est forcement faux :)

    • Personne n’a dit que les complots sont forcément faux, personne n’a dit que la géo ingénierie n’existe pas.
      Par contre, il faudra définir ce que vous entendez par climat et apporter les preuves de l’existence des chemtrails.

  7. Merci pour cet article bien complet, je lutte aussi contre cette secte. Je dis secte, car elle en a les fonctionnements. Sur les différends groupes et sites que je visite, il agit bien d’un endoctrinement.
    Les adeptes deviennent paranoïaques et agressifs. Et c’est un réel danger

  8. Que de bla bla bla documenté ou non ,pour moi il suffit d observer le ciel au moment du passage des avions et après et de constater comme aujourd hui le 18 Mai 2016 le ciel voilé et gris alors que météo France nous avait promis une journée avec un beau ciel bleu . Je vis en pleine campagne dans le sud Aveyron et , je suis avec inquiétude ce phénomène car je le constate par moi même sans avoir recours a diverses sources sur internet ou non ! Alors je vous invite simplement a observer le ciel des que vous constaterez le passage d avions bien visibles ( ailes et carlingue ) avec de longues trainées blanches puis , vous relèverez votre tète une demi heure après ,et après encore et encore au besoin avec un appareil photo ,puis vous constaterez de vous même ce phénomène . Après vous me donnerez une explication recevable, moi je ne fait que constater . J ignore la théorie du complot ou autres théories du même genre ,j ai simplement compris que depuis un bonne vingtaine d années il y a quelque chose qui ne tourne plus rond du tout dans le monde et cela est bel et bien la faute de nos dirigeants ! Alors de grâce consacrez une petite demi journée de votre vie pour enterrer ou non définitivement cette affaire ,cela ne vous coutera pas un seul petit centimes d euro

    • Le problème c’est qu’on ne peut pas simplement regarder le ciel et en tirer des conclusions comme l’on veut.

      Il faudrait faire un relevé précis de tous les avions qui passent, voir combien laissent de trainées etc. Sinon on risque de tomber dans le biais qui consiste à ne garder que les cas qui vont dans notre sens (biais de confirmation).

      Le fait qu’il y ait plus de trainées s’explique parfaitement par l’explosion du nombre de vols depuis quelques décennies, et cela continue d’augmenter chaque années. Il est donc « normal » qu’il y ait davantage de trainées.

      Dans le même temps, leur persistance peut parfaitement être expliquée, pas besoin d’utiliser un complot mondial d’épandage de produits chimiques.

      Donc lutter contre la pollution venant des avions, oui, ça a du sens. Lutter contre une pseudo-théorie du complot, ça par contre, ça n’a aucun sens.

  9. Je propose une piste : 3 types de bactéries ont été citée dans le documentaire en question je vous laisse le soin de revoir le doc si vous souhaitez le nom de la troisieme. Faite quelques recherches serieuses (pas que wiki) elles sont la cause de maladies dite « émergentes » . mais bien entendu cela ne constitue aucune preuve tout comme l’ensemble des actions menées apres le 11/09 et etouffées, et j’en passe… mr l’agent.

  10. I used to be suggested this blog via my cousin. I’m no longer positive whether
    or not this put up is written via him as nobody else
    realize such detailed approximately my trouble. You are incredible!

    Thank you!

    Check out my blog fuck it (arlynerieve.blogas.lt)

  11. At this moment I am going to do my breakfast, later
    than having my breakfast coming again to read further news.

    Here is my blog post; fuck it – determinedfasci82.hazblog.com -


Laisser un commentaire

Gavottelapoulette |
Un collectif pour Breteil |
Sanspapiers87 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Depression Ultime
| Serrurierparisscr
| lamerdeenpetitscarres