10 novembre 2014 ~ 14 Commentaires

Le GIEC a-t-il vraiment parlé des chemtrails ?

Certaines personnes prétendent que le GIEC (groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat) a fait référence aux chemtrails dans son dernier rapport publié en 2013, notamment au travers de la « gestion du rayonnement solaire » (Solar radiation management). Avant toute chose, d’où vient cette information ?

L’article d’origine est disponible ici sur le site nsnbc International. Personnellement, je n’avais jamais entendu parler de ce site. Que dit cet article ? Il cite un passage du rapport du GIEC censé prouver l’existence des chemtrails. Voici la citation telle qu’utilisée dans l’article :

“If SRM were terminated for any reason, there is high confidence that global surface temperatures would rise very rapidly to values consistent with the greenhouse gas forcing.”
Traduction :Si la gestion du rayonnement solaire s’arrêtait pour une quelconque raison, il y a une forte certitude que les températures en surface [de la Terre] augmenteraient rapidement  avec des valeurs en lien avec les gaz à effet de serre.

Ce qui est sous-entendu ici, c’est que la gestion du rayonnement solaire est déjà en cours et qu’il ne faut pas l’arrêter pour éviter un réchauffement de la planète. Mais que dit véritablement le rapport du GIEC ? Ce passage se trouve à la page 7. La première chose que l’on remarque, c’est que la citation ci-dessus ne retranscrit pas en intégralité la phrase citée. Voici la phrase dans son ensemble :

« Additionally, scaling SRM to substantial levels would carry the risk that if the SRM were terminated for any reason, there is high confidence that surface temperatures would increase rapidly (within a decade or two) to values consistent with the greenhouse gas forcing, which would stress systems sensitive to the rate of climate change. »
Traduction : En outre, augmenter la gestion du rayonnement solaire à un niveau considérable amènerait le risque que si cette gestion du rayonnement solaire était stoppée pour une quelconque raison, il y a une forte certitude que les températures en surface [de la Terre] augmenteraient rapidement (en une ou deux décennies) avec des valeurs en lien avec les gaz à effet de serre, ce qui accentuerait la sensibilité du système jusqu’à la proportion d’un changement de climat.

Comme c’est intéressant. Nous passons d’une citation où la gestion du rayonnement solaire est en cours et doit être perpétrée, à une citation qui met en garde contre cette pratique. Nous passons en somme de l’un à son contraire. On notera également que la phrase est au conditionnel pour indiquer que si de telles mesures étaient appliquées (car elles ne le sont actuellement pas) cela poserait tel ou tel problème.

En outre, dans le paragraphe précédent ce passage, nous pouvons lire : « SRM methods are unimplemented and untested ». Traduction : Les méthodes de gestion du rayonnement solaire ne sont ni utilisées, ni testées. Ce même paragraphe indique en outre que de nombreuses incertitudes demeurent quant à la gestion du rayonnement solaire. Ajoutons à cela que la gestion du rayonnement solaire ne compenserait pas l’acidification des océans (Finally, SRM would not compensate for ocean acidification from increasing CO2).

Il est d’ailleurs intéressant de voir que là encore, l’amalgame entre géo ingénierie et chemtrails est de nouveau entretenu. En effet, aucune mention des chemtrails n’est explicitement faite et ce dont il est fait mention dans le rapport n’est que de l’ensemencement de nuages, une pratique largement connue comme nous l’avons vu ici.

Que retenir de tout cela ? Dans un premier temps on peut se questionner sur la rigueur et l’honnêteté des personnes qui ont rédigé cet article. On peut ensuite s’interroger sur le peu d’esprit critique des personnes qui l’ont cru ou qui n’ont même pas pris la peine d’aller vérifier ces informations. On peut en outre supposer qu’il y a un minimum de malhonnêteté dans cette histoire et que l’instrumentalisation du rapport du GIEC n’est pas innocente ou anodine. C’est en tout cas une bonne occasion de se rappeler qu’avant de donner du crédit à une information ou de s’empresser de la partager sur les réseaux sociaux, il vaut mieux prendre quelques minutes pour vérifier soi-même ce qui est dit, cela permettrait que de tels articles journalistiquement honteux ne soient pas diffusés.

14 Réponses à “Le GIEC a-t-il vraiment parlé des chemtrails ?”

  1. Quelque part je trouve ça paradoxal que des gens qui dénoncent un soi disant empoisonnement volontaire ou involontaire des populations par des tout-autant-soi-disant épandages aériens qui seraient faits en haute altitude, puissent, pour pallier au fait qu’il n’y a absolument rien de solide pour étayer cette fumeuse théorie des « chemtrails » inventer à tour de bras de fausses preuves, que ça soit ce genre de détournements, des photos ou vidéos truquées, faux témoignages, fausses lettres anonymes, etc… Alors que devant les faits vérifiés et vérifiables qui expliquent les amalgames avec les contrails dont la plupart des gens ont finalement peu de connaissances quand aux conditions de leur formation et leur persistance, ainsi tous les autres phénomènes assimilés, ils devraient au contraire se réjouir d’être dans l’erreur et ne pas être empoisonnés ou que sais-je encore s’ils pensent réellement que c’est le cas… Faut-il y voir de la mauvaise foi flagrante ? Ou un intérêt quelconque à vouloir absolument que ce genre de théories moisies puissent perdurer et s’imposer dans la tête de gens qui ont peu d’esprit critique ?

    • Il y a une citation intéressante qui peut éclairer ce point : «  »Dans tout dialogue un peu vif, les deux parties ne défendent pas la vérité, mais leur propre infaillibilité. » Santiago Ramón y Cajal

      Quand quelqu’un commence à s’intéresser à un sujet et y donne du crédit, plutôt que d’admettre qu’il peut s’être trompé, pour préserver leur égo ou leur fierté, la personne va préférer persévérer dans la théorie qu’elle a un temps soutenu, avec tous les biais que cela comprend. On constate la même chose avec plus ou moins toutes les théories du complot.

  2. bonsoir !
    je reviendrai prochainement vous répondre sur un autre article ou nous avons eu de « très longs discours » !!
    rapidement , quand je vous lis , vous me donnez l’impression de faire quasiment la meme chose que vous dénoncez ! c’est à dire que plutot d’admettre que vous pouvez vous tromper parfois , pr préserver votre égo , fierté , meme bonne foi , et la crédibilité de ce site , vous préfèrez perséverer dans vos idées , en prenant par exemple les liens qui vont dans votre sens , que vous pouvez facilement casser ..!
    mais vous savez , il ne faut pas mettre tout le monde dans le meme sac , en ce qui me concerne je n’apporte aucuns crédits à un article falsifié , ou des photos truquées , qui ne font que vous aidez à écrire de beaux articles !!
    il ne faut pas oublier qu’il y a de très bon sites ou liens ou blog etc.. qui , comme moi , préfèrent ne pas détourner la vérité pour palier aux manques de preuves concrètes ; qui préfèrent exposer des faits , véritables et vérifiables qui , sans penser tout de suite à « chemtrails/théorie du complot » , permettent de prendre toute l’ampleur du problème que pose la géo-ingénierie ..
    car la géo-ingénierie est un problème : pourquoi le grand public n’est pour la plupart , meme pas au courant que cela existe ? l’importance du problème est que manipuler la nature ou le climat est risqué , faire tomber la pluie à un endroit peut provoquer une sécheresse ailleurs par exemple ,..sur le plan diplomatique , quel pays sera en secheresse d’après vous ?
    quand je pense chemtrail , je pense trainées persistantes , épandages aériens ,insémination des nuages , voile nuageux de plus en plus présent , rayonnement solaire en baisse ..etc .. tout ceci est bien réel non ? en quoi serait-ce une théorie fumeuse quand on pense comme moi ?
    tout cela peut tout aussi bien nous détruire à petit feu , en sachant que oui la géo-ingénierie existe , nous ne connaissons pas tous les produits qu’ils utilisent , mais nous pouvons les respirer à un moment ou un autre , ou bien la pluie peut etre porteuse de ces produits ..
    la géo-ingénierie ( la manipulation du climat ) existe depuis plus de cent ans , et il y a toujours eu des expériences sur le terrain c’est certain , nous pouvons penser que les progrès à l’heure actuel sont énormes et qu’ils ne sont pas près de s’arrèter étant donné l’engouement sur ce sujet .. enfin , vu les changements climatiques catastrophiques qui sont prédit ( et qui sont déjà bien palpables ) , il est logique que les gouvernements s’y interessent , que les groupes privés et publics investissent et/ou financent toutes expériences en relation avec ces bouleversements climatiques . donc pour moi , et pour beaucoup de monde , la gestion du rayonnement solaire est très vraisemblablement déjà d’actualité , malgré les tournures de phrases du GIEC ( que certains manipulent des photos ou des textes ne changent en rien la réalité des faits , tout le monde ment et dans tous les domaines malheureusement .. ) .. il y a de la géo-ingénierie du climat un peu partout , les chemtrails ( ou épandages aériens si vous préfèrez !!! ) que l’on voit aux 4 coins du monde prouvent en partie cette réalité , il y en a toujours eu ( des expériences sur le climat ) et comme pour tout , il y en a de plus en plus , c’est plutot effrayant de penser que notre ciel est volontairement abimé .. le pire est que c’est « soi-disant » pour la bonne cause !!
    bonne nuit !

    • Maya, je fais des articles sur les arguments et preuves que je rencontre ou qu’on me propose au fil des discussions.
      Tous n’ont pas votre retenue et certains croient tout et n’importe quoi.
      Si vous avez des arguments ou preuves que vous considérez solides et pertinentes, je veux bien que vous les partagiez pour qu’on voit de quoi il s’agit.

      Le GIEC ne fait pas de tournures de phrases bizarres, il dit clairement que la gestion du rayonnement solaire n’est ni utilisée, ni testée.

      Le problème avec la théorie des chemtrails c’est qu’elle est en son sein gangrénée par le mensonge et la manipulation d’informations. Les plus gros sites ou youtuber ont utilisé l’info traitée dans cet article. Ainsi, vous êtes une exception.

  3. « car la géo-ingénierie est un problème : pourquoi le grand public n’est pour la plupart , meme pas au courant que cela existe ? l’importance du problème est que manipuler la nature ou le climat est risqué , faire tomber la pluie à un endroit peut provoquer une sécheresse ailleurs par exemple ,..sur le plan diplomatique , quel pays sera en secheresse d’après vous ?
    quand je pense chemtrail , je pense trainées persistantes , épandages aériens ,insémination des nuages , voile nuageux de plus en plus présent , rayonnement solaire en baisse ..etc .. tout ceci est bien réel non ? en quoi serait-ce une théorie fumeuse quand on pense comme moi ? »

    La géo-ingénierie existe mais n’a absolument rien à voir avec les contrails, qui eux sont une simple conséquence physique et involontaire des turbo-réacteurs d’avion dans l’atmosphère, a part en supprimant tous les avions du ciel il n’y a pas actuellement de solution connue pour empêcher un tel phénomène de se produire. Il y a tout de même des recherches qui sont faites à ce sujet.

    http://www.astrosurf.com/luxorion/meteo-contrails.htm

    La geo-ingénierie c’est simplement l’ensemble des techniques d’ensemencement des nuages, qui existent, elles coûtent cher et ne donnent pas de très bons résultats, de plus elles ne posent pas tant de problèmes que ça en réalité.

    En France ce genre d’ensemencements est fait a partir du sol.

    Il ne faut pas tout confondre.

    Le ciel n’est absolument pas volontairement abîmé, puisque vous n’avez même pas conscience d’un ensemencement, il se fait uniquement lorsque les nuages sont déjà présents dans le ciel.

    - Le public n’est pas au courant de beaucoup de choses qui ne sont pourtant pas des secrets d’état… Tout le monde est libre de se renseigner, d’ouvrir des bouquins, etc…

    http://www.anelfa.asso.fr/-Les-methodes-d-ensemencement-.html

    http://www.courrierinternational.com/article/2013/10/18/faiseur-de-pluie-c-est-tout-un-art

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ensemencement_des_nuages

    Pour répondre à ce que vous dites, au sujet du biais de confirmation, il y a une grosse différence entre citer des liens vers des études, ou des sites qui travaillent avec une méthodologie scientifique pour confirmer les hypothèse et simplement courir après les liens qui ne font que confirmer une hypothèse en faisant fi de toute démarche scientifique, voir de toute logique. On en a déjà parlé dans l’autre sujet, mais apparemment vous n’arrivez toujours pas à comprendre.

    Bonne nuit.

  4. bonsoir ,
    en relisant la phrase qui serait transformé et l’original , finalement , je trouve que la deuxième porte aussi à confusion :
    « augmenter la gestion du rayonnement solaire à un niveau considérable »
    dans ce début de phrase , je ne vois pas ou il est dit que la gestion du r. s. n’est pas utilisé ! au contraire je comprend qu’elle est d’actualité à petite echelle et que le risque si elle était augmenté à un niveau considérable serait si elle était stoppé net , un réchauffement brutal.
    enfin , j’interprète mal je suppose !!

    je voulais partager avec vous un petit bout d’un rapport d’une analyse sur les recherches en géo-ingénierie dans le monde , au sujet de la gestion du rayonnement solaire . qui serait donc « ni utilisé , ni testé » , il faut rappeler qu’il s’agit de créer un voile nuageux ( smog ), et comment former un voile nuageux ? avec des …. « chemtrails » qui se transforment en cirrus ,ou non d’ailleurs , mais qui recouvrent bien le ciel !!!! ( ensemencement , trainées persistantes , ou autres , vous les appelez comme vous voulez après tout !! ) :

     » En effet, la gestion du rayonnement solaire est l’une des plus anciennes techniques d’ingénierie du climat envisagées. Le projet REAGIR (Bekki et al. 2013) propose les
    réflexions suivantes à propos de la géo-ingénierie reposant sur les aérosols
    stratosphériques :
    La proposition de créer un « smog stratosphérique » pour augmenter
    l’albédo de l’atmosphère et ainsi réduire le rayonnement solaire incident et obtenir un refroidissement climatique date du début des années 1970  »
     » Un essai de Paul Crutzen (2006) a catalysé le débat et l’évaluation des
    climatologues de la géo-ingénierie stratosphérique avec un financement
    substantiel de recherche au Royaume-Uni à partir de 2009. Des recherches
    aux États-Unis (NCAR, LLNL, etc) et en Europe (IMPLICC programme) ont
    fourni des évaluations, principalement sur la base de la simulation.
    Certains scientifiques suggèrent une « optimisation » de la géo-ingénierie stratosphérique : compromis (température et précipitations), en jouant sur l’emplacement et la taille des particules dans la mesure où celles-ci seraient
    contrôlables; d’autres sont beaucoup plus critiques.  »

    on peut y lire aussi:
     » la perspective de couts modèrés relativement à d’autres réponses possibles aux changement climatique est l’une des justifications principales de l’interet pour la géo-ingénierie de l’environnement (Pielke Jr. 2009).  »
    ce qui laisse penser que non , contrairement à l’un de vos arguments sur une autre de nos discussions , les couts ne seraient pas si élevés …

    il n’est pas dit ici que cette technique est utilisé mais qu’il y a bien eu des essais , expériences ,et pas seulement basé sur des simulations …
    ainsi , vu le « climat actuel » , les enjeux financiers , les gue-guerres entre industriels , entre le public et le privé , les « vrais guerres » , les risques en tout genre , le besoin et l’envie de tout controler , les manigances de nos dirigeants , et tout ce qui nous est caché ( pour notre bien sans doute !! ) je crois que la gestion du rayonnement solaire est testé , utilisé à divers endroit de la planète ,et que la géo-ingénierie sous toutes ses formes sert des interets diverses.
    pourquoi s’arrèteraient-ils en si bon chemin , depuis les decennies qu’ils expérimentent et améliorent leur connaissances/compétences , en considérant l’argent qui est en jeu , le changement climatique en ce moment , ça rapporte gros !!!

    • Il ne faut pas oublier non plus que créer une couche nuageuse artificielle contribueraient à l’effet de serre… Donc l’inverse même de ce pourquoi ça serait censé être fait.

      Les nuages contribuent à l’effet de serre de façon naturelle. Donc les Contrails persistants (et non « Chemtrails » qui n’existent pas) qui forment des cirrus eux aussi…

      http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/dossiers/d/climatologie-tant-incertitudes-previsions-climatiques-638/page/4/

      De plus s’il faut encore le rappeler, si les contrails peuvent apparemment poser des problèmes de ce genre, ils ne sont pas issues d’une volonté d’on ne sait quel gouvernement / société secrête ou je ne sais quoi encore, ni issu d’un complot totalement surréaliste. Et le seul moyen actuel de les empêcher ce serait de supprimer tout trafic aérien dans le monde.

      – Je constate tout de même que ceux qui soutiennent cette fumeuse théorie fumante ont le syndrome de Raminagrobis. ;)

      Bonne soirée.

  5. Les extraits que vous proposez n’indiquent pas qu’il y a des essais mais qu’il y a des recherches. Les recherches peuvent être des études et analyses sans tests sur le terrain. En outre, il ne faut pas confondre gestion du rayonnement solaire et géo ingénierie, l’un n’est qu’une partie de l’autre. L’ensemencement de nuages par exemple peut avoir pour but de déclencher des précipitations sans se soucier du soleil.

    Je sais bien qu’il y a beaucoup de magouilles et de fortes pressions dans tous les sens pour avoir la plus grosse part du gâteau mais il ne faut pas tomber dans l’exagération à outrance en voyant des manipulations secrètes partout. La plupart du temps, nous avons des indices qui nous permettent de savoir des choses cachées. Beaucoup de monde se doutaient que les USA espionnaient le monde entier, Snowden n’a fait que confirmer ça.
    Mais là en l’occurrence, les indices ne sont pas assez forts pour appuyer l’idée qu’il y ait des épandages massifs.

    Je crois me souvenir que les méthodes de géo ingénierie pour combattre le climat reviendraient à 8 milliards de dollars (mais je ne sais même plus sur quelle période ni pour quelle superficie). Dépenser huit milliards pour la simple application est énorme pour une entreprise et nous ne voyons actuellement aucune répartie permettant de dire que des entreprises pourraient tirer profiter de ça.

  6. Hello i am kavin, its my first time to commenting anywhere,
    when i read this paragraph i thought i could also create comment due to this
    sensible post.

    my web site: foot pain side

  7. Outstanding quest there. What occurred after?
    Take care!

    My webpage :: foot pain for no reason

  8. Hi there i am kavin, its my first time to commenting anyplace,
    when i read this post i thought i could also create comment due to this brilliant paragraph.

    Visit my weblog … is a foot corn painful

  9. Hello i am kavin, its my first time to commenting anywhere, when i read
    this piece of writing i thought i could also create comment due
    to this sensible piece of writing.

    My blog post – foot pain from shoes

  10. Precisely what I was searching for, regards for posting.

    my homepage; foot pain after running

  11. Hi i am kavin, its my first time to commenting anyplace, when i read this paragraph i thought
    i could also create comment due to this good post.

    Here is my web page: vitamin d foot pain


Laisser un commentaire

Gavottelapoulette |
Un collectif pour Breteil |
Sanspapiers87 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Depression Ultime
| Serrurierparisscr
| lamerdeenpetitscarres